masturber


masturber

masturber [ mastyrbe ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1800; lat. masturbare
Amener (qqn) au plaisir par la masturbation. « les érotomanes mystiques se figurant que les anges descendent du ciel pour venir les masturber » (Goncourt). Pronom. réfl. Se masturber. fam. se branler, se toucher.
Fig. et fam. Se masturber l'esprit, le cerveau : se livrer à des discussions, des réflexions intellectuelles jugées stériles (cf. fam. Se triturer les méninges).

masturber verbe transitif (latin masturbari) Procurer des jouissances sexuelles par des attouchements manuels.

masturber
v. tr. Se livrer à la masturbation sur (qqn).
|| v. Pron. Se livrer à la masturbation sur soi-même.

⇒MASTURBER, verbe trans.
Caresser les organes génitaux de quelqu'un pour procurer du plaisir, l'orgasme. Synon. (trivial) branler. La conversation s'en va (...) aux érotomanes mystiques, se figurant que les anges descendent du ciel pour venir les masturber (GONCOURT, Journal, 1885, p.447). Les machines à sous à masturber garniront les couloirs des cinémas érotiques (Le Sauvage, juill. 1973, p.82, col. 2).
Au fig. ou p. métaph. Masturber (son cerveau), se masturber (le cerveau) (ou un terme appartenant au même paradigme). Fournir un effort intellectuel infécond. Peut-être, à force de masturber mon pauvre esprit parviendrai-je à en faire jaillir quelque chose? (FLAUB., Corresp., 1857, p.175). Ils y sont enfermés ces supermalins dans la cave aux damnés, à force de se masturber la jugeote jour après nuit! (CÉLINE, Voyage, 1932, p.522).
Emploi pronom.
réfl. Une femme de 35 ans, se sent poussée par Satan à se masturber toutes les fois qu'elle prépare une confession (JANET, Obsess. et psychasth., 1903, p.11). Je ne pouvais accrocher le plus petit bout de sommeil. Même à se masturber dans ces cas-là on n'éprouve ni réconfort, ni distraction (CÉLINE, Voyage, 1932, p.250).
Au fig., péj. Se complaire à développer les mêmes thèmes (considérés comme inféconds) dans une discussion, une recherche intellectuelle ou artistique. Il [un peintre] se masturbe avec ses obsessions (Arts et loisirs, 10 mai 1967, p.44, col. 2).
réciproque. Des couples, même des plus honorables, se masturbent réciproquement ou éprouvent du plaisir (...) à contempler leur partenaire accédant seul à l'orgasme, par cette technique (BERTR.-LAPIE 1970, p.169).
REM. Masturbé, -ée, adj. Un garçon (...) l'air à la fois volontaire, masturbé et mystique, une petite tête d'épuisé et de sectaire (GONCOURT, Journal, 1864, p.116). Emploi subst. Il a un regard fiévreux d'halluciné, une petite tête de masturbé ou de preneur d'opium, un rire mécanique et fou (GONCOURT, Journal, 1864, p.78).
Prononc. et Orth.:[], (il se) masturbe []. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. Ca 1787 (SADE, La Vérité cité ds Fr. mod. t.45, p.50). Empr. au lat. masturbari «pratiquer l'onanisme». Fréq. abs. littér.:19.

masturber [mastyʀbe] v.
ÉTYM. 1787, Sade; lat. masturbare. → Masturbation.
1
Se masturber v. pron. (réfl.; récipr.). Se livrer à la masturbation. fam. Branler (se), toucher (se); → S'amuser tout seul; se polir le chinois, la colonne (en parlant d'un homme).
1 Je n'avais pas honte de m'être branlée puisque, jusqu'à ce jour, je n'avais pas admis que c'était cela que je faisais. La petite fille qui se masturbait au milieu des dictionnaires, dans le soleil qui lui caressait les fesses, n'existait pas. Elle venait de naître sur le divan du docteur du fond de l'impasse.
Marie Cardinal, les Mots pour le dire, p. 128.
Fig. (faux pron.). || Se masturber l'esprit, le cerveau. Triturer (se).
2 V. tr. a Procurer à (qqn) le plaisir par la masturbation. Branler (fam.).
b Par métaphore. Manier, manipuler avec insistance.
2 Pedro masturbe avec patience le bouchon (d'une bouteille), qui commence à s'échapper lentement.
A. Sarrazin, l'Astragale, p. 119.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Masturber — Masturbation La masturbation est une pratique sexuelle, consistant à provoquer le plaisir sexuel par la stimulation des parties génitales ou d’autres zones érogènes, à l’aide des mains ou d’objets, tels des godemichets ou autres jouets sexuels.… …   Wikipédia en Français

  • masturber — vt. branlâ <branler> (Albanais.001). A1) se masturber : s branlâ vp. (001). E. : Secouement …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • MASTURBER — (SE). v. pron. Faire l acte contre nature appelé Masturbation …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • MASTURBER (SE) — v. pron. Pratiquer la masturbation …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • se masturber — masturber (se) (ma stur bé) v. réfl. Faire l acte de la masturbation …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • se masturber — ● se masturber verbe pronominal Pratiquer l onanisme …   Encyclopédie Universelle

  • (se) masturber —    Se livrer à l’onanisme, aux plaisirs solitaires.         De mes cinq doigts je fais une pucelle:    Masturbons nous, c’est le plaisir des dieux.    ( Chanson anonyme moderne. ) …   Dictionnaire Érotique moderne

  • (se) bahuter la pine —    Masturber, ou bander fortement.         Car nos coursiers, par l’odeur excités,    Au grand galop se bahutaient la pine    Et tour à tour inondaient les pavés.    ANONYME …   Dictionnaire Érotique moderne

  • effeuiller —    Masturber en parlant de la femme.         Un joli doigt, qu’assouplit le désir,    En l’effeuillant y cherche le plaisir.    PARNY …   Dictionnaire Érotique moderne

  • user des doigts —    Masturber une femme ou un homme.         Pour vous en prendre à votre sexe,    Avez vous mis l’autre aux abois?    C’est peu que votre main me vexe,    Vous usez pour vous de mes doigts.    BÉRANGER …   Dictionnaire Érotique moderne